L'harpagophytum (Harpagophytum procumbens)

Harpagophytum

Sous quelles formes trouve-t-on l'harpagophytum ?

  • LogoAmpoules
    Ampoules
  • Logo Décoction
    Décoction
  • Logo Gel
    Gel
  • Logo Gélules
    Gélules
  • Logo Solution buvable
    Solution buvable
  • Logo Teinture mère
    Teinture mère

Pour quelle utilisation ?

L’harpagophytum (harpagophytum procumbens) communément appelée “griffe du diable”, est une plante originaire du sud de l’Afrique (Namibie, Botswana et Afrique du sud) dont les racines secondaires sont utilisées en phytothérapie.
Aujourd’hui, l’harpagophytum est majoritairement employé pour soulager les douleurs articulaires mais ses indications ne se limitent pas à la rhumatologie.

Bienfaits et efficacité de l’harpagophytum

Indications

Utilisation(s) reconnues(s)
  • Soulagement des douleurs articulaires mineures.
  • Traitement des troubles digestifs modérés : ballonnement, flatulences, perte passagère d'appétit.
Utilisation(s) traditionnelle(s)
  • Traitement des douleurs liées à l’arthrose.
  • Traitement des douleurs lombaires.
  • Traitement des douleurs des tendons.
  • Traitement des douleurs liées aux rhumatismes.
Effet(s) envisagé(s) mais incertain(s)
  • Traitement des douleurs liées à la crise de goutte.
  • Anti-inflammatoire.
Usage(s) non-recommandé(s)
  • Traitement de fond de la crise de goutte.
  • Prévention des problèmes articulaires (arthrose, arthrite…).
  • Contrôle de la glycémie (diabète)
Autre(s) utilisation(s)
  • -

Les nombreuses recherches et observations sur l’harpagophytum ont permis de mettre en avant des utilisations diverses et variées soutenues par des preuves plus ou moins solides.

Les différentes autorités de santé s’accordent à reconnaître l’usage de l’harpagophytum dans la prise en charge des douleurs articulaires mineures et des troubles digestifs modérés (ballonnement, flatulences, perte d'appétit).

L’agence européenne du médicament précise que cette utilisation s’appuie sur la base de l’ancienneté. L’organisation mondiale de la santé qualifie de son côté de “justifié par des données cliniques” l’emploi de l’harpagophytum dans le traitement des douleurs rhumatismales.

Des études ont tenté de mettre en avant les bienfaits de l’harpagophytum dans le cadre du traitement de l’arthrose (genou, hanche) et la prise en charge des douleurs lombaires. Les résultats de ces travaux semblent à première vue être plutôt positifs mais l’agence européenne du médicament pointe du doigt leur qualité et se refuse de conclure quant à l’efficacité des extraits d’harpagophytum. D’autres études, notamment comparatives, semblent donc être nécessaires.

Quelques articles ou pages web témoignent d’utilisations bien moins documentées qu’il est donc difficile de recommander. Parmi elles, la prise d’harpagophytum pour le traitement des crise de gouttes ou le contrôle de la glycémie.

Les propriétés de l’harpagophytum

Même s’ils ne semblent pas êtres les seuls actifs de l’harpagophytum, on attribue aux iridoïdes que contient sa racine (0,5 à 3% de la masse de racine sèche) l’essentiel des propriétés de cette plante. Le constituant le plus connu de ces molécules, l’harpagoside (au minimum 1,2% de la masse de racines sèches), a fait l’objet de nombreux travaux, notamment sur l’animal.

Des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires sont observées chez l’animal. Là encore les résultats sont divergents et les voies d’administration autant que les dosages utilisés ne semblent pas être comparables à ceux utilisés chez l’homme. Une inactivation des actifs par l’acidité de l’estomac est d’ailleurs suggérée.

In-vitro, des extraits d’harpagophytum semblent aussi posséder des propriétés anti-inflammatoires mais les experts de l’agence européenne du médicament pointent l’incertitude de données parfois contradictoires.

Comment utiliser ou consommer l'harpagophytum ?

Posologie

Racine broyée d'harpagophytum

L’harpagophytum s’achète et se consomme essentiellement sous forme de gélules d’extrait sec ou de racine sèche broyée.
Il est possible de rencontrer des formes liquides telles que des teintures, des ampoules ou plus simplement des tisanes.
L’harpagophytum peut aussi être l’un des composants de pommades ou de gels destinés à traiter les douleurs articulaires, musculaires ou tendineuses.

Les posologies documentées concernent la prise en charge des douleurs articulaires mineures et des troubles digestifs modérés (ballonnement, flatulences, perte passagère d'appétit).

Douleurs articulaires mineures
infusion Infusion 4,5 g par jour dans 500 ml d’eau bouillante à prendre en 3 prises.
poudre Poudre de racine 1,35 g par jour divisés en 3 prises.
gouttes Extrait fluide (1:1) (solvant éthanol 30%) 1,03 g par jour en dose unique.
gelules Extrait sec (1,5-2,5:1) (solvant eau) 100 à 1200 mg, 2 à 3 fois par jour sans dépasser 2,4 g par jour
gelules Extrait sec (5-10:1) (solvant eau) 200 à 400 mg, 2 à 3 fois par jour. 600 à 800 mg par jour.
gelules Extrait sec (2,6-4:1) (solvant éthanol 30%) 400 à 800 mg, 2 à 4 fois par jour sans dépasser 1,6 g par jour.
gelules Extrait sec (1,5-2,1:1) (solvant éthanol 40%) 300 à 900 mg, 2 à 3 fois par jour sans dépasser 2,7 g par jour.
gelules Extrait sec (3-5:1) (solvant éthanol 60%) 480 mg, 2 fois par jour.
gelules Extrait sec (6-12:1) (solvant éthanol 90%) 45 mg, 2 fois par jour.
gouttes Teinture (1:5) (solvant éthanol 25%) 0,5 à 1 ml, 3 fois par jour sans dépasser 3 ml par jour
Troubles digestifs modérés (ballonnement, flatulences, perte d'appétit)
infusion Infusion 1,5 g par jour dans 250 ml d’eau bouillante à prendre en 3 prises.
gelules Extrait sec (1,5-2,5:1) (solvant eau) 100, 2 à 3 fois par jour sans dépasser 300 mg par jour.
gelules Extrait sec (2,6-4:1) (solvant éthanol 30%) 140 à 280 mg, 3 fois par jour de 420 à 840 mg par jour.
gelules Extrait sec (3-5:1) (solvant éthanol 60%) 480 mg, 2 fois par jour.
gelules Extrait sec (3-6:1) (solvant éthanol 80%) 100 mg, 3 fois par jour.

Effets secondaires

Bien que leur fréquence d’apparition ne soit pas connue, des effets secondaires gastro-intestinaux (diarrhée, nausée, vomissement, douleur abdominale), des maux de tête ou des vertiges ont été signalés. Des réactions allergiques cutanées ont également été rapportées.

Contre-indications

La prise d'harpagophytum est contre-indiquée en cas d’ulcère gastroduodénal en raison du risque de stimulation de la sécrétion de suc gastrique.
Les patients atteints de calculs biliaires devront consulter leur médecin avant de prendre de l’harpagophytum. Il en est de même pour ceux souffrant de maladies cardiovasculaires qui devront agir avec prudence.
Comme toujours, les personnes présentant des allergies aux substances actives ne devront pas en consommer.

Interactions entre l’harpagophytum et les médicaments ou autres substances

Bien que les preuves cliniques soient limitées, certaines études suggèrent que l’harpagophytum interragirait avec la warfarine (Coumadine). Un cas témoignant d’une interaction est rapporté par l’agence européenne du médicament.

Grossesse et allaitement

Comme souvent, les données concernant la sécurité d’emploi chez les femmes enceintes ou allaitantes ne sont pas suffisantes pour recommander l’utilisation de l’harpagophytum ou des compléments alimentaires en contenant durant ces périodes.

Enfant

L’absence de données concernant les enfants et les adolescents ne permet pas de recommander la prise d’harpagophytum chez les personnes de moins de 18 ans.

L'harpagophytum en pharmacie et parapharmacie

L’harpagophytum est vendu en pharmacie et parapharmacie le plus souvent sous forme d’extrait sec ou de poudre de racine sèche. Il est fortement présent dans les compléments alimentaires proposés pour le confort articulaire, seul, ou associé à d’autres actifs végétaux.

Le conditionnement en boite de gélules reste le plus répandu mais les personnes cherchant des formes buvables (ampoules, teintures mère) pourront aussi trouver leur bonheur.
Enfin, nous retrouvons des extraits fluides d’harpagophytum dans des crèmes ou des gels destinés aux douleurs articulaires, tendineuses ou musculaires parfois même destinés aux sportifs.

Certains fabricants proposent aujourd’hui de l’harpagophytum issu de l’agriculture biologique (Bio).

Nous avons analysé des produits contenant de l’harpagophytum :

Harpagophytum : l'avis de souslaboite.com

L’harpagophytum constitue une approche naturelle intéressante dans la prise en charge des douleurs articulaires de tout type. Son utilisation dans les compléments alimentaires est très répandue et souvent associée à l’arthrose sans pour autant être un moyen préventif. Nous vous conseillons de vérifier la teneur en harpagosides de l’harpagophytum de vos compléments alimentaires (voir paragraphe “propriétés de l’harpagophytum”).

Références

  1. Community herbal monograph on Harpagophytum procumbens DC. and/or Harpagophytum zeyheri Decne., radix - Commitee on herbal medicinal products (HMPC) - European Medicines Agency.
  2. Assessment report on Harpagophytum procumbens DC. and/or Harpagophytum zeyheri Decne., radix - Commitee on herbal medicinal products (HMPC) - European Medicines Agency.
  3. WHO Monographs : Radix Harpagophyti
  4. Pharmacopée Européenne, 8ème édition.
Flavien, préparateur en pharmacie

Par le mardi, 20 mars 2018

Mis à jour le mardi, 20 mars 2018