Articulations

Compléments alimentaires et articulations : comment remplacer la glucosamine et la chondroïtine ?

Par

Après la publication par l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) d’un rapport mettant en avant des populations spécifiques pour lesquelles la prise de glucosamine et de chondroïtine est déconseillée, il nous paraît essentiel de faire le point sur les alternatives présentes dans les compléments alimentaires du marché.

Crustacés

Que sont la glucosamine et la chondroïtine ?

La glucosamine et la chondroïtine sont certainement les molécules les plus utilisées dans les compléments alimentaires et les médicaments destinés à prendre en charge le confort et les douleurs articulaires, en particulier celles liées à l’arthrose.

Naturellement synthétisées par l’organisme, elles sont nécessaires au bon fonctionnement de nos os et de nos tendons. En supplémentation, elles sont apportées sous forme de sulfate ou de chlorhydrate de glucosamine (généralement issus de crustacés) et de sulfate de chondroïtine (issus de tissus de bovins, de porcs, de cartilage de poisson ou d’aileron de requin).

En France, les médicaments contenant de la glucosamine et de la chondroïtine ont été un temps très prescrits. Des spécialités telles que Structum, Structoflex, Chondrosulf ou Voltaflex étaient d’ailleurs remboursées par l’assurance maladie avant d’être considérées comme peu efficaces après que les preuves scientifiques montrant leur efficacité aient été ré-évaluées. Des travaux attribuant à la glucosamine et à la chondroïtine une certaine efficacité dans la prévention et la prise en charge des symptômes de l’arthrose sont alors jugés comme étant de faible qualité. Les bienfaits de ces molécules peinent à se montrer supérieurs à ceux d’un placebo dès lors que la qualité des études cliniques et la durée des traitements augmentent.
Le service médical rendu

Le rapport de l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation

Le dispositif de nutrivigilance de L’ANSES, qui recueille les déclarations d’effets indésirables observés après la prise de compléments alimentaires, a permis de mettre en avant des évènements liés à la consommation de produits contenant de la glucosamine et de la chondroïtine.
Le rapport de l’agence fait état de 74 déclarations collectées entre 2009 et février 2018, dont 23 seraient attribuables à la prise de compléments alimentaires contenant de la glucosamine ou de la chondroïtine. Il s’agit de troubles hématologiques, gastro-entérologiques (troubles digestifs, douleurs abdominales), hépatiques (principalement des hépatites) et dermatologiques (éruptions cutanées, prurits).

Après l’analyse de ces 23 cas d’effets indésirables, l’ANSES a mis en évidence des populations spécifiques pour lesquelles la prise de tels produits présente un risque.

Il s’agit :

  • des personnes diabétiques ou pré-diabétiques,
  • des asthmatiques,
  • des personnes traitées par anti-vitamine K,
  • des personnes présentant une allergie alimentaire aux crustacés ou aux insectes,
  • des personnes dont l’alimentation est contrôlée pour le sodium, le potassium ou le calcium (ces produits en contiennent),
  • des femmes enceintes ou allaitantes et les enfants (manque de données sur la sécurité)

S’il s'agit de recommandations et non d’interdictions, le rapport de l’ANSES ne doit pas être ignoré et il est vivement conseillé aux personnes concernées de trouver une alternative.

Quelles sont les alternatives à la glucosamine et à la chondroïtine ?

Si nous ne pouvons pas aujourd’hui affirmer avec certitude que la glucosamine et la chondroïtine sont plus efficaces qu’un placebo, c’est aussi le cas de la grande majorité des composants des compléments alimentaires pour les articulations.

Il peut toutefois être intéressant de tester leurs effets, au moins sur du court terme, après la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (alimentation, sport, kinésithérapie…) dont l’efficacité serait insuffisante.

Dans ce cas, il est important de choisir un complément alimentaire dont les preuves d’efficacité et de sécurité sont les meilleures tout en se méfiant des promesses miraculeuses.

Les compléments alimentaires à base d’harpagophytum

L’harpagophytum, ou harpagophyton (harpagophytum procumbens), est une plante originaire du sud de l’Afrique utilisée pour les iridoïdes que contiennent ses racines secondaires.
Le manque d’études cliniques de qualité justifiant son efficacité est bien connu mais son usage dans la prise en charge des douleurs articulaires mineures est tout de même reconnu, sur la base de son l’ancienneté, par le comité européen évaluant les médicaments à base de plantes (HMPC).

L’harpagophytum est contre-indiqué en cas d’ulcère gastrique ou duodénal.
La fréquence et la gravité des effets secondaires ne sont pas connues. Des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, nausées, douleurs abdominales), des maux de tête et des réactions allergiques ont été rapportés.

Notre comparatif des compléments alimentaires pour les articulations compte 7 produits contenant de l’harpagophytum. Parmi eux, 2 seulement ne contiennent ni glucosamine ni chondroïtine. Il s’agit d’Arkofluides articulations Bio (Arkopharma) et Nutralgic (Santé Verte).

Arkofluides Articulations Bio des laboratoires Arkopharma est celui contenant le plus d’harpagophytum.

Les compléments alimentaires à base de curcuma

Le curcuma (curcuma longa) est une plante originaire du sud de l’Asie utilisée pour les curcuminoïdes, et notamment la curcumine, que son rhizome contient.
Ces molécules ont montré des propriétés anti-inflammatoires in-vitro. Sur l’homme, une supplémentation en curcuma semble pouvoir améliorer la souplesse et diminuer les douleurs articulaires liées à l’arthrose, du moins sur du court terme.
Des études supplémentaires et de meilleure qualité sont nécessaires pour conclure définitivement sur l’efficacité du curcuma. La commission Européenne a d’ailleurs refusé toute allégation liant l'action de la curcumine aux articulations.

Le curcuma est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires, de calculs et autres maladies biliaires et de maladies du foie.
La fréquence et la gravité des effets secondaires ne sont pas connues. De légers symptômes de bouche sèche, de flatulence ou d’irritation gastrique peuvent apparaître.

Malgré la mauvaise biodisponibilité bien connue du curcuma, nous le retrouvons dans de nombreux compléments alimentaires.
Sept produits de notre comparatif en contiennent près de la moitié est formulée sans glucosamine ni chondroïtine : Chondralgic (Forté pharma), Nutralgic (Santé verte) et Flexofytol (Tilman).

Flexofytol des laboratoires Tilman propose une formule contenant uniquement un extrait de curcuma dont la biodisponibilité semble être améliorée.

Les compléments alimentaires à base de collagène non dénaturé de type II

Le collagène est un élément important de nos os et de leur cartilage. Il serait capable d’induire une réduction des réactions auto-immunes contre le collagène du cartilage articulaire ce qui expliquerait les effets protecteurs attendus. Tout cela n’est cependant pas clairement défini et devra être confirmé.

Les études cliniques ayant tenté d’évaluer l’efficacité du collagène sur l’arthrose ne sont pas très concluantes. Seules celles concernant un collagène non dénaturé de type II breveté (UC-IIⓇ) ont montré des effets intéressants, y compris sur le long terme.
Aucun effet secondaire n’est documenté.

Parmi les produits de notre comparatif, seul Flex-Tonic des laboratoires Synergia est formulé à partir de collagène non dénaturé de type. Il ne contient ni glucosamine, ni chondroïtine.

Les compléments alimentaires à base de MSM

Le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM) est un composé soufré que l’on retrouve en petite quantité à l’état naturel dans le lait, les fruits de mer, la viande ou le café. A l’échelle industrielle, il est probablement synthétisé.
Il est souvent dit que le soufre qu’il contient contribuerait à la formation du collagène et aiderait à maintenir les tissus conjonctifs en bonne santé mais ce type d’allégation a été refusée par la commission Européenne.

Les études cliniques qui ont tenté d’évaluer les bienfaits du MSM pour soulager l’arthrose ont fourni des résultats prometteurs mais peinent tout de même à convaincre, notamment par leur qualité. Aucune conclusion définitive ne peut aujourd’hui être tirée quant à son efficacité.

Sept compléments alimentaires de notre comparatif des produits pour les articulations et l’arthrose contiennent du MSM. Malheureusement, tous sont formulés à l’aide de glucosamine et de chondroïtine. De plus, il est difficile de trouver un produit contenant des dosages de MSM équivalents à ceux utilisés dans les études cliniques.

Le MSM de la marque Solgar contient 1 g de MSM par comprimé ce qui correspond aux dosages utilisés dans les études cliniques.

Où trouver MSM 1000 de Solgar ?

Les compléments alimentaires à base de Boswellia

L’extrait de gomme-résine de boswellia (boswellia serrata) est utilisé pour les propriétés anti-inflammatoires (in-vitro) des acides boswelliques qu’il contient.

Le nombre d’études cherchant à montrer l’efficacité du Boswellia est assez limité mais les effets rapportés sur la réduction des douleurs liées à l’arthrose semblent être plutôt intéressants.
Des études indépendantes sur des effectifs plus larges sont nécessaires pour confirmer ou non les effets du Boswellia sur l’arthrose et documenter clairement ses effets indésirables.

L’extrait de gomme-résine de boswellia est assez peu utilisé dans les compléments alimentaires pour les articulations. Dans notre comparatif, seul Nutralgic 1000 des laboratoires Santé Verte en contient.

Quels sont les compléments alimentaires sans glucosamine ni chondroïtine ?

Voici une liste non exhaustive des produits destinés aux articulations formulés sans glucosamine ni chondroïtine :

 

Flavien, préparateur en pharmacie

Par Flavien, préparateur en pharmacie,
le lundi, 24 juin 2019

Mis à jour le lundi, 24 juin 2019

Références

01 - Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif « aux risques liés à la consommation des compléments alimentaires à visée articulaire.
02 - HAS - Synthèses d'avis et fiches bon usage. Avis sur les médicaments Chondrosulf, Dolenio et Structoflex.
03 - Joel J Gagnier, Sigrun Chrubasik and Eric Manheimer : Harpgophytum procumbens for osteoarthritis and low back pain: A systematic review. The official journal of the International Society for Complementary Medicine Research (ISCMR)20044:13
04 - Comitee on herbal medicinal products (HMPC), EMA. Community herbal monograph on Harpagophytum procumbens DC. and/or Harpagophytum zeyheri Decne., radix
05 - "Efficacy of methylsulfonylmethane (MSM) in osteoarthritis pain of the knee: a pilot clinical trial Kim, L.S. et al. Osteoarthritis and Cartilage , Volume 14 , Issue 3 , 286 - 294"
06 - Usha, P.R. & Naidu, M.U.R. Clin. Drug Investig. (2004) 24: 353. https://doi.org/10.2165/00044011-200424060-00005
07 - Systematic review of the nutritional supplements dimethyl sulfoxide (DMSO) and methylsulfonylmethane (MSM) in the treatment of osteoarthritis Brien, S. et al. Osteoarthritis and Cartilage , Volume 16 , Issue 11 , 1277 - 1288
08 - Daily III, James & Yang, Mini & Park, Sunmin. (2016). Efficacy of Turmeric Extracts and Curcumin for Alleviating the Symptoms of Joint Arthritis: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Clinical Trials. Journal of medicinal food. 19. 717-729. 10.1089/jmf.2016.3705.
09 - Belcaro G, Dugall M, Luzzi R, et al.: Meriva(R)+glucosamine versus condroitin+glucosamine in patients with knee osteoarthritis : An observational study.
10 - Nakagawa Y, Mukai S, Yamada S, et al.: Short-term effects of highly-bioavailable curcumin for treating knee osteoarthritis: A randomized, double-blind, placebo-controlled prospective study. J Orthop Sci 2014;19:933–939.
11 - Henrotin Y, Malaise M, Wittoek R, et al FRI0527 Efficacy of bio-optimised curcuma extract
12 - Comitee on herbal medicinal products (HMPC), EMA. Community herbal monograph on curcuma longa L., rhizoma
13 - Prabhoo, Ram & Billa, Gauri. (2018). Undenatured collagen type II for the treatment of osteoarthritis: a review. International Journal of Research in Orthopaedics. 10.18203/issn.2455-4510.IntJResOrthop20183386.
14 - J.P.J. Van Vijven, P.A.J. Luijsterburg, A.P. Verhagen, G.J.V.M. van Osch, M. Kloppenburg, S.M.A. Bierma-Zeinstra,Symptomatic and chondroprotective treatment with collagen derivatives in osteoarthritis: a systematic review, Osteoarthritis and Cartilage,Volume 20, Issue 8,2012, 809-821,ISSN 1063-4584.
15 - Sengupta, Krishanu et al. “Comparative efficacy and tolerability of 5-Loxin and Aflapin Against osteoarthritis of the knee: a double blind, randomized, placebo controlled clinical study” International journal of medical sciences vol. 7,6 366-77. 1 Nov. 2010
16 - Vishal, Amar A et al. A Double Blind, Randomized, Placebo Controlled Clinical Study Evaluates the Early Efficacy of Aflapin in Subjects with Osteoarthritis of Knee. International journal of medical sciences, vol. 8,7 (2011): 615-22.
17 - Kimmatkar, N & Thawani, Vijay & Hingorani, Lal & Khiyani, R. (2003). Efficacy and tolerability of Boswellia serrata extract treatment of osteoarthritis of knee - A randomized double blind placebo controlled trial. Phytomedicine : international journal of phytotherapy and phytopharmacology